L'union Economique et Monétaire Ouest-Africaine

L'accélération des évolutions de l'économie mondiale et sa complexité croissante ont montré que seuls des ensembles organisés, structurés et constituant en eux-mêmes des marchés dynamiques à l'intérieur pouvaient participer valablement à la mondialisation des échanges.

Les Etats de l'Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina-Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) se sont engagés fermement dans la voie de l'intégration économique.

Ainsi ils ont créé, il y a six ans l'Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (U.E.M.O.A.) dont le siège est à OUAGADOUGOU, capitale du Burkina-Faso.

Dans ses efforts considérables, l'U.E.M.O.A. a déjà démontré, avec la mise en place des institutions et leur fonctionnement satisfaisant, qu'elle est sans doute, en Afrique, l'institution d'intégration économique régionale la plus dynamique et la plus désireuse de forcer le destin.

Les faits et les statistiques l'attestent de manière indéniable. L'expansion, dans cet espace de 65 millions d'habitants y est clairement marquée : 5,7 % de croissance en 1995, plus 6 % en 1996, plus 6 % en 1997 et plus 6 % pour 1999, selon les prévisions.

Cette croissance n'en demeure pas moins imparfaite ; la région n'attire que très peu de nouveaux investisseurs.

L'investissement dépasse tout juste 17 % du P.I.B., reste pour l'essentiel le fait de sociétés déjà installées et qui s'agrandissent.

Aussi, avons-nous décidé de pallier le manque d'informations sur cet espace économique dynamique qui mérite d'être découvert.

Il y a dans l'espace de l'U.E.M.O.A., non seulement un environnement général favorable à la création d'entreprises et à la rentabilité des investissements, mais aussi des incitations diverses dont certaines fiscales et juridiques.

C'est à leur découverte que nous avions invité l'ensemble des opérateurs économiques du Continent le 27 avril 1999 à la Cinémathèque française - 7, avenue Albert de Mun.

A cette occasion, s'étaient réunis à Paris tout ce que ce que le Comité Europe-Afrique. compte de décideurs et de représentants des institutions :

  • Commissaire KORSAGA de la Commission de l'U.E.M.O.A. ;
  • Organisations patronales africaines et européennes ;
  • Ministres des finances des états membres.

A cette occasion le Comité Europe-Afrique avait annoncé sa décision de décerner le Prix de l'Homme du Siècle au Président Nelson MANDELA ; à travers lui c'est la victoire de tout un peuple.