Luttons tous ensemble
contre le terrorisme dans le monde

Le Comité Europe-Afrique, chargé officiellement de la nouvelle approche de sécurité globale au niveau des relations UE/ACP, contribue au renforcement de la coopération internationale dans le cadre de :
- La lutte contre la criminalité transnationale organisée ;
- La lutte contre le terrorisme ;
- La lutte contre les trafics de matières sensibles (nucléaires, bactériologiques, chimiques), notamment les déchets chimiques ou radio-actifs ;
- La lutte contre le trafic des enfants et plus particulièrement des êtres humains et bien d’autres luttes en matière de sécurité.

Dans le cadre de cette coopération internationale, le Comité Europe-Afrique soutient la lutte contre le terrorisme international.

Le terrorisme est devenu un phénomène mondial que nous devons combattre.
L’éradication du terrorisme international ne peut se faire qu’en établissant des mécanismes efficaces de coopération internationale.
Ce qui menace la sécurité d’un Etat menace tous les Etats qu’ils soient faibles ou forts. Aucun Etat, aussi puissant soit-il, ne peut par ses seuls efforts se rendre invulnérable aux menaces d’aujourd’hui.
Chaque Etat a besoin de la coopération d’autres Etats pour assurer sa sécurité. Il est donc dans l’intérêt de chaque Etat de coopérer avec d’autres Etats pour parer aux menaces les plus pressantes, parce que c’est ainsi qu’il maximisera les chances d’une coopération réciproque pour répondre à ses propres priorités devant la menace.
Une mobilisation au niveau mondial est donc nécessaire pour combattre le fléau du terrorisme qui est une menace pour nos Etats.

Nous devons aussi mettre en place une politique de prévention dans la lutte contre le terrorisme.
L’argument est que les groupes terroristes recrutent dans les pays où l’Etat est faible, la corruption rampante et la pauvreté importante. Soulignons que pendant que les terroristes tuaient 52 Londoniens, le même jour, un peu partout dans le monde, la pauvreté et la famine tuaient 30 000 enfants. Il s’agit donc de mettre en place des projets qui donneraient du travail aux populations afin de réduire la pauvreté et de dissuader ces populations d’adhérer aux groupes terroristes.

La lutte contre le terrorisme demande une approche globale que nous devons mettre en œuvre en coordonnant nos actions à l’échelle de nos deux continents, l’Europe et l’Afrique.